« Et moi, en terre d’exil je te rends grâce »

Avec la fermeture de la Maison St Charles en vue de travaux comme maison intergénérationnelle, nous avons dû quitter la Maison. Appelées à intégrer un Ehpad « la villa D. Torelli », nous abordions un lieu nouveau au cœur du XVè. Nous serons les premières résidentes !

Ce site de l’ex hôpital St Michel, fondé en 1888 avec la présence des Filles de la Charité, accueille désormais une crèche, des logements, plusieurs structures médicales. Il y a huit ans ce n’était plus qu’une friche de bâtiments. Aujourd’hui c’est un village, le « village St Michel, répondant à une opération d’envergure à mixité sociale et intergénérationnelle.

C’est là que réside notre communauté, depuis ce dix janvier 2017. Confrontées à la découverte d’un Ehpad, soucieuses de manifester notre vie en proximité, par de petits gestes de partage et d’écoute ; notre premier souci fut de trouver un lieu où nous rassembler, favorisant notre prière comunauraire, où se sont invités très vite d’autres résidents.

31 rue Olivier de SerresLa découverte de situations « autres » a pu nous émouvoir ou nous émerveiller ; parfois même nous indigner… Passage très difficile si l’on tient compte de toutes les fragilités révélées.

Nous sommes arrivées non en partenaires mais en simples résidentes, animées du désir d’un  « vivre avec ». Puisse cette étape  qu’on pouvait croire austère et même injuste, faire surgir en nous un esprit nouveau !

Au cours de ces quatre années, certaines de nos soeurs ont rejoint la Maison du Père. Elles continuent aujourd’hui leur présence discrète et lumineuse auprès de chacune de nous.

Nous restons sensibles  toutefois au calendrier qui annoncera notre retour à la nouvelle Maison St Charles comme véritable surcroît de lumière au creux  de nos hivers !